Embellir, rénover, adapter son logement

    Actualisé le 22 décembre 2021

     

    Les aides pour embellir, rénover ou adapter son logement sont attribuées sous conditions et en fonction de la situation des personnes.

    • Commission locale de lutte contre les exclusions – CLLE peut intervenir via un fonds d’aide spécifique pour l’amélioration de l’habitat.

     

    • ANAH agence nationale d’amélioration de l’habitat : Subvention pour la réhabilitation et l’amélioration des résidences principales de plus de 15 ans, travaux de mises aux normes, de décence, amélioration de l’accessibilité , adaptation au handicap.

     

    • SOLIHA – solidaires pour l’habitat : Conseils techniques et financiers pour l’amélioration de l’habitat et la mise en accessibilité visite conseil, diagnostic, et évaluation des travaux, aide pour trouver les financements.

     

    • Compagnons bâtisseurs Bretagne : Accompagne des personnes à l’auto-réhabilitation de leur logement, actions collectives basées sur la participation, l’entraide et la solidarité. Organise chaque mois des ateliers thématiques ouverts à tous.

     

    • Maison départementale du handicap – MDPH : Aides pour l’adaptation du logement.

     

    • Handi prêt Logement Conseil départemental du Finistère :  Maintien  à domicile des personnes handicapées, Construction, restructuration ou aménagement de bâtiments existants pour enfants ou adultes ayant une reconnaissance handicap. Contacter la Direction des personnes âgées et de personnes handicapées (DPAPH).

     

    • Gérontix : Possibilité d’une aide financière attribuée par le Conseil départemental à destination des personnes retraitées qui doivent adapter et/ou rénover leur logement.

     

    Le portail www.pour-les-personnes-agees.gouv.fr propose une information officielle, fiable, de qualité et facilement compréhensible sur :

    Les aides existantes, les démarches, les interlocuteurs à contacter, les droits des personnes âgées et des proches aidants

    Les solutions existantes pour faire face à une situation de perte d’autonomie, en urgence ou par anticipation :

    • organiser une sortie d’hospitalisation,
    • aménager son logement pour pouvoir rester chez soi,
    • aller dans un accueil de jour ou dans un hébergement temporaire,
    • chercher un établissement,
    • trouver un service d’aide à domicile

     

    Ressources utiles

    CNSA caisse nationale de solidarité ADIL – Lutte contre l’habitat indigne

    Tout logement insalubre est indécent mais tout logement indécent n’est pas insalubre.

    Il existe différents degrés d’habitat dégradé, et toutes les situations ne relèvent pas de l’insalubrité contrairement à ce que l’on entend fréquemment.

    A chaque notion correspond un mode opératoire différent.

    Par exemple :

    la décence relève d’une procédure devant les tribunaux judiciaires

    l’insalubrité relève d’une procédure administrative

    le péril relève du pouvoir de police du maire, sauf exceptions);

    La frontière entre l’insalubrité et la non-décence est ténue et il existe des passerelles (dans les définitions comme dans les procédures), ce qui ne simplifie pas la compréhension des dispositifs.

    Si vous pensez vivre dans un logement indigne, avant d’engager toute procédure amiable ou judiciaire, consultez gratuitement un juriste de l’ADIL du Finistère

     

     

    Fiches pratiques de l’ADIL du Finistère : le logement des personnes en situation de handicap Où trouver mon CDAS, centre départemental d’action sociale ?

    Cliquez ici pour trouver le centre départemental d’action sociale proche de chez vous

    Source : site du Conseil départemental du Finistère – Les services près de chez vous.

    Gérontix : Mieux vivre chez soi 460,38 Ko, pdf

    Contacts